Actions sur le document

Vincent Van Gogh (1853-1890)

Son art est né... à Cuesmes

Vincent Van Gogh est né en 1853 à Groot-Zundert (Pays-Bas). Mais l’artiste, lui, est né en août 1880, à… Cuesmes. La maison cuesmoise où il vécut, d’août 1879 à octobre 1880, a été sauvée de la ruine dans les années 1970 et est à présent accessible au public. Elle peut être considérée comme l'une des "balises" incontournables du parcours Van Gogh en Europe. C'est la maison où il est devenu peintre!

Évangéliste auprès des mineurs

Vincent van Gogh avait derrière lui une carrière peu brillante lorsqu'il est venu s'établir dans le bassin minier du Borinage, où il séjournera jusqu'en octobre 1880. Le jeune Vincent arrive à Pâturages au début de l’hiver 1878. Il a 25 ans. Premiers contacts avec ces mineurs qui gagnent 2,52 francs... par jour. Il part pour Wasmes, dès le mois de janvier, pour occuper un poste d'évangéliste (à l'instar de son père). Il s'installe d'abord chez Jean-Baptiste Denis, rue de Petit Wasmes. C'est une maison coquette, se distinguant des autres. Vincent voulant partager la vie des mineurs, il la trouve trop luxueuse. Du coup, il loue une cabane. Il se livre tout entier à sa charge d'évangéliste, multipliant les visites, sacrifiant peu à peu son indemnité, ses vêtements, sa nourriture et tout son temps aux mineurs et à leurs familles. Il devient "mineur parmi les mineurs".

Il descend dans la fosse. A 700 mètres de fond, il voit les travailleurs couchés dans les galeries, les enfants, les chevaux, le danger permanent. Il sauve un mineur lors d'un coup de grisou, mais est désavoué en 1879 (il perd en fait sa paie de 50 francs par mois) par l'Union des Eglises protestantes de Belgique (à qui sa fonction de "prêtre-ouvrier" ne plaît pas). C'est une décision injuste et humiliante pour lui.

À Cuesmes, le peintre est né !

Choqué, le jeune homme quitte Wasmes et va s'installer à Cuesmes, en août 1879, chez le pasteur Francq, qui loge dans l'annexe d'une maison occupée par un mineur et sa famille, les Decrucq. Il y restera jusqu'à octobre 1880. De là, il explique à son frère Théo à quel point il est désorienté. Menant une vie d'errance, de souffrances et de privations, Van Gogh réfléchit sur le but à donner à sa vie. Il s'exerce au dessin en s'inspirant de la vie des mineurs. Il comprend alors ce qu'il est venu chercher parmi eux: "J'ai senti mon énergie revenir, et je me suis dit: quoi qu'il en soit, j'en remonterai encore, je reprendrai mon crayon que j'ai délaissé dans mon grand découragement et je me remettrai au dessin, et dès lors à ce qui me semble, tout a changé pour moi". Le peintre est né!

Le Borinage constitue ainsi le lieu de naissance de l’artiste Vincent van Gogh. Il a découvert en lui un besoin d'exprimer quelque chose vis-à-vis de l’humanité, qui l'identifierait également en tant qu'artiste. Sa prédilection pour des thèmes extraits des réalités de la vie quotidienne des paysans et des ouvriers y a puisé sa source, et des réminiscences du Borinage (mineurs, tisserands, logis modestes symbolisant leurs occupants) se retrouvent dans ses œuvres postérieures.

«Les Bêcheurs »

Van Gogh se consacre à son art. Eperdument. Il dessine des travailleurs de la mine mais aussi des paysans. Vincent voue une véritable admiration à Jean-François Millet et il s'en inspire très largement pour ses "bêcheurs", l'une des premières oeuvres recensées du célèbre peintre. En 1979, la Ville de Mons acquiert ce dessin au fusain auprès de Christie's à Londres, pour la somme de 40.000 euros. 

Précieuses lettres

On sait toute l’importance de la correspondance de Van Gogh, dans sa vie d’abord, dans la connaissance de l’artiste qu’elles nous apportent ensuite. Des lettres décisives sur la vocation de Van Gogh ont été écrites à Wasmes et à Cuesmes.